DestinationsTurquie

ISTANBUL : NOS INCONTOURNABLES

Un séjour dans une capitale, qu’il soit court ou long, nous devons faire des choix. Nous nous en sommes donc tenue à quatre + mon article sur le Bosphore. Nous avons, pour le reste du voyage, préféré visiter les endroits plus « locaux » et moins touristique.

 

AYA SOFIA, LA BASILIQUE SAINTE SOPHIE

La basilique Sainte-Sophie est une basilique chrétienne de  Constantinople construire dans un premier temps au IVème siècle, puis reconstruite au VIème de façon bien plus grande. Elle est devenue Mosquée au XVème siècle. Depuis 1934, elle n’est plus un lieu de culte mais seulement un musée. 

Aya Sofia est très belle et en très bon état malgré les nombreuses années qu’elle a pu traverser. Nous avons pu la voir de jour et de nuit. C’est un monument impressionnant situé face à la mosquée bleue. Au vu de la foule à l’entrée nous ne l’avons pas visitée, prévoyez donc d’y aller tôt.

Prix : Environ 7 euros 50 (40₺) pour les adultes, gratuit pour les moins de 12 ans.

 

 

 

LA MOSQUÉE BLEUE, MOSQUÉE DU SULTAN AHMET

La mosquée bleue est l’une des mosquées historiques d’Istanbul. Ses céramiques bleues lui ont values son nom européen. Elle fut construite de 1609 à 1610 sous le règne du Sultan Ahmet 1er du nom. C’est l’une des attractions les plus populaires et touristique d’Istanbul. 

Et on comprend pourquoi! La mosquée bleue est vraiment impressionnante, tant par sa taille que par l’ambiance très religieuse qui y règne. Le plus saisissant est sans doute lors des appels à la prière, qui retentissent dans tout Istanbul. À visiter de jour comme de nuit, cette mosquée fait partit des joyaux de la Turquie. Définitivement un incontournable.

Prix : Gratuit mais fermé aux touristes durant les 5 prières quotidiennes et la prêche du vendredi. Un tableau indiquant les horaires de prière se trouve dans la cour.

 

 

 

GALATA TOWER ET SON QUARTIER

Cette tour cylindrique se dresse telle une sentinelle aux abords du « nouvel Istanbul ». Érigée en 1348, elle demeura le plus haut édifice de la ville pendant des siècles. Aujourd’hui encore elle domine la rive Nord et permet d’avoir un point de vue panoramique de la vieille ville d’Istanbul.

Plus que la tour, nous avons apprécié le quartier moderne et jeune de Galata. Boutiques, bar, chouette restaurant de cuisine du monde, ce quartier est pour moi un incontournable afin de découvrir la vie actuelle des jeunes d’Istanbul. Nous ne sommes pas montés dedans, mais c’était tout aussi agréable vu de l’extérieur.

Prix : Environ 4 euros 50 (25₺)

 

 

LE GRAND BAZAAR

En ordonnant la construction d’un petit entrepôt en 1455, Mehmet II le Conquérant initia les bases d’une tradition mercantile qui demeure aujourd’hui très forte dans la culture orientale. Ce marché au coeur de la vieille ville à un rôle très important pour Istanbul. Les artisans y apprennent un métier, les négociants y trouvent de gros contrat, et le tourisme d’Istanbul bat son plein. 

À vrai dire, le grand bazar n’est pas un endroit pour faire des affaires en tant que touriste. Justement, il est devenu un lieu bien trop touristique et la plupart des vendeurs vous vendent les objets 4x le prix vendu aux locaux. L’atmosphère qui y règne c’est par contre, une autre histoire. Nous, nous avons adoré cet endroit, pas pour les achats mais pour l’ambiance. Le bazar à épice se trouve non loin, et est beaucoup plus intéressant au niveau économique.

 

 

 

Istanbul détient de très beaux endroits mais mon séjour étant court, j’ai, comme dis plus haut, du faire des choix. Nous attendons donc un prochain voyage dans cette ville afin d’étoffer nos incontournables. 

2 Comments

Leave a Reply